RATOUIS ou RATHOUIS


  1. ORIGINE ETYMOLOGIQUE :

    • a / D'après le "Dictionnaire étymologique des noms de famille" de Marie-Thérèse MORLET :

      "RATOUIS" ou "RATHOUIS", nom d'origine germanique, est composé de la racine "RAD" ou "RAT", par mutation consonantique, signifiant "conseil" et du préfixe "WIS" signifiant "sage, savant" ( également à l'origine de l'adjectif anglais "wise").

      Soit "RATWIS" ( signifiant donc "quelqu'un de bon conseil") qui a donné "RATHOUIS" puis "RATOUIS" (le "s" terminal ne se prononçant plus de nos jours).

    • b / Historique :

      Avant l'an 1600, nous trouvons des familles RATOUIS ou RATHOUIS , sur les deux côtés de la Loire : VARENNES-SUR-LOIRE, ALLONNES, SAUMUR, DAMPIERRE, PARNAY, TURQUANT, FONTEVRAUD, VARRAINS et même à BAGNEUX et VERNOIL-LE-FOURRIER.

      Ce patronyme est plutôt rare en France. Sa forme originale devait être RATHOUIS. Le "h" étant muet, la confusion entre les deux écritures a perduré jusqu'à la fin du XIXème siècle.

      Un exemple curieux à signaler : vers 1665, Jean Rathouis, prêtre vicaire de la paroisse de Dampierre, d'une branche collatérale, a orthographié son nom avec un "h" dans certains actes de baptême et soussigné "J.Ratouis" ! (AD49 en ligne, registre de 1602-1676 vues 459, 461 et 470)

      Autre exemple : A la lecture des actes concernant nos ancêtres originaires du SAUMUROIS, à l'est de l'ANJOU, nous avons remarqué que très souvent les témoins et déclarants signaient "rathouis" (il leur arrivait aussi de signer "ratouis" mais c'était rare). Par contre, les curés écrivaient indifféremment "rathouis" ou "ratouis". Une seule fois, en 1837, un Officier d'Etat civil de SAUMUR, après décision du Tribunal, apposa un rectificatif en marge d'un évènement, stipulant que "Ratouis" devait s'écrire avec un "h". Ce n'est qu'après 1870, lorsque le livret de famille fut institué et que l'orthographe définitive du patronyme fut officialisée, que nos ancêtres directs durent, avec peine, s'habituer à signer "Ratouis". Ils mirent une vingtaine d'années.

      VINCENT RATHOUIS (1844-1922), mon arrière-grand-père maternel, qui ne savait ni lire ni écrire, fit de gros efforts pour signer "rathouis" (malgré tout!) les actes de naissance de ses enfants entre 1884 et 1889. Cela prouve bien que la véritable orthographe du patronyme devait être "Rathouis", transmise obstinément de génération en génération. Il ne signa "Ratouis" que sur l'acte de mariage de mon grand-père LOUIS RATOUIS, en 1903 et son décès en 1922 fut enregistré sous le nom de "Rathouis"...Ce fut mon grand-père maternel qui adopta et imposa à la famille la forme définitive de RATOUIS à la fin du XIXème siècle.

      Une petite anecdote pour finir : FRANCE TAUGOURDEAU, la belle-soeur de mon grand-père Louis, secrétaire de la mairie du COUDRAY-MACOUARD, village situé à quelques kilomètres au sud de Saumur, refusa d'admettre jusqu'à sa mort à 94 ans, que le patronyme "Ratouis" s'écrivait avec un "h" par le passé... Comme quoi, ce qui était définitivement acquis dans la famille Ratouis l'était pour toujours et obstinément!

  2. REPARTITION GEOGRAPHIQUE :

    • RATHOUIS :

    • RATOUIS :
    • "Migrations" de nos ancêtres RATHOUIS / RATOUIS au cours des 4 derniers siècles :

      Nos ancêtres ont toujours cultivé la vigne sur les côteaux est de SAUMUR réputés pour leurs vins blancs et rouges (actuellement, appellation contrôlée "SAUMUR-CHAMPIGNY"). Ils furent tous vignerons, tonneliers, cultivateurs et meuniers. De génération en génération, il y eut toujours un fils prénommé "VINCENT", saint patron des vignerons. Le dernier Vincent Ratouis est décédé en 1996. Heureusement, deux des arrière-petits-fils de Louis Ratouis, dont l'un prénommé Vincent, ont choisi la profession d'oenologue.

      Les RATOUIS sont restés obstinément loyaux envers leurs ancêtres par leur profession...

      • a / Vers 1600, BAGNEUX, village situé au sud de SAUMUR.

      • b / Vers 1650, "Le Petit-Puy" sur les côteaux entre Saumur et DAMPIERRE.

      • c / Vers 1700, DAMPIERRE, village situé entre SAUMUR est et FONTEVRAULT

      • d / En 1843, VARRAINS, village situé à 5 kilomètres, à l'est de Saumur

      • e / En 1873 , SOULANGER, village situé à 20 kilomètres au sud de Saumur.

      • f / En 1903, CHACE, village situé près de VARRAINS, puis le hameau de Rocheville, à ARTANNES-sur-THOUET, tout proche de ce dernier village.

retour vers patronymes branches Beuzon